Mon Bébélé Vegan

 Mon Bébélé Vegan

Ma version du bébélé sans tripes est finalement publiée! J’ai créé cette version il y a 6 ans ; j’étais en vacances en Guadeloupe, bloquée à la maison à cause d’une alerte rouge tempête . J’ai installé mon qg dans la cuisine et j’ai repensé au bébélé que ma mamie me faisait quand je passais mes vacances à Marie-Galante, petite. Je n’avais jamais préparé un bébélé mais je me rappelais vaguement des gestes de ma mamie. Dans mon souvenir, le bébélé était une recette longue à faire. Parfait pour une journée coincée à la maison. J’ai mis de la musique et j’ai commencé à vider le réfrigérateur de tout ce qui m’était nécessaire pour le bébélé. A ce moment-là, je n’avais aucune idée de comment m’y prendre et encore moins du substitut à utiliser pour remplacer les tripes. Aujourd’hui, tous les trucs et astuces de la cuisine végétalienne sont accessibles. Il y a 6 ans, ce n’était vraiment pas le cas.

Je ne mange plus de viande, de tripes depuis plus de 20 ans . Pourtant, j’ai un souvenir très précis du bébélé de ma mamie : les épices, la sauce beige pimentée juste ce qu’il faut, le mélange parfait des morceaux de banane verte, de fruits à pain bléblé ( fruit à pain jeune), et des petites boulettes de dombrés. Sur le papier, ça semble indigeste! Une fois en bouche, ce n’est clairement pas le cas. Le secret d’un bon bébélé réside dans la patience. Un bébélé, ça se mérite. C’est un plat de fêtes que l’on cuisine rarement car il demande du temps. Il faut couper les bananes vertes et les fruits à pain en petits dés, puis faire des petites boulettes de farine pour que le plat soit harmonieux aussi bien gustativement que visuellement. J’aime beaucoup ce type de recette, je prends énormément de plaisir à rester en cuisine . Découper les oignons, les légumes me détend.Je ne vois jamais le temps passer. C’est “mon me time” .

Les poyos, le fruit à pain prêts à être découper. J’ai commencé à réfléchir à une alternative aux tripes . Aucun légume présent dans le réfrigérateur n’aurait pu remplacer les tripes sans altérer le goût du bébélé. Puis, je me suis rappelée mes multiples échecs de cuisson des protéines de soja texturisées; du goût inexistant, fade et surtout de la consistance légèrement caoutchouteuse que je trouvais si désagréable en bouche. A cet instant, tout ce que je reprochais à ces protéines de soja texturisées est devenu un précieux atout.

J’ai partagé mon grand faitout de bébélé avec ma famille et des amis . Pour moi, cette version végétale me semblait identique à celle de ma mamie. Entre nous , j’aurai pu ne pas être objective . Après tant d’années, se rappeler le goût exact d’un bébélé traditionnel, ça me semblait fou . Et pourtant, c’est possible; ils ont aimé et ont reconnu tout ce qui fait un “bon bébélé”.

Pour être sincère, je pensais que je n’arriverais jamais à publier cette recette. Grâce à la persévérance de mon amie , la fille de la pluie ( elle m’a réclamé cette recette tant de fois pendant 6 ans sans jamais désespérer de voir un jour ce post publié), c’est chose faite aujourd’hui.A Paris, je n’ai jamais trouvé de fruit à pain bléblé. Dernièrement, je suis rentrée en Guadeloupe et j’en ai profité pour ramener des bananes vertes, un fruit à pain bléblé, des cives et des piments végétariens pour enfin refaire cette recette et la partager avec vous.

Bebele_1.jpg


Recette Bébélé vegan

Préparation et cuisson: 3H30

Nbre: 6 personnes


Ingrédients

  • 850 gr. de fruit à pain bléblé (jeune)

  • 8 bananes vertes ( poyos)

  • 80 gr. de protéines de soja texturisées ( je vous conseille de les acheter en vrac )

  • un bouquet de cives/ ou ciboulette

  • un bouquet de persil plat

  • 4 oignons ( gros)

  • 7 piments végétariens

  • 1 piment antillais

  • une c.à.c de cumin

  • sel

  • poivre noir

  • 3 tomates rouges ( j’enlève la peau . Si je laisse la peau, elle colorera le bébélé et je veux garder une couleur la plus beige possible). Utiliser des tomates fraîches surtout pas des tomates en boîte

  • un bouquet d’oignons frais

  • un bouquet de thym frais

  • une feuille de bois d’Inde ou laurier

  • un demi citron jaune ( pas de citron vert, le goût est trop prononcé et marqué )

  • 350 gr. de farine

  • eau ( je précise juste en dessous les quantités)

  • huile d’olive


Instructions

les protéines de soja texturisées

Le bouillon

  • Dans un faitout, faites revenir un gros oignon coupé en petits dés, les deux piments végétariens coupés en deux dans 5 c.à.s d’huile d’olive

  • Quand les oignons brunissent, ajouter les six branches de cives/ ou ciboulettes coupés finement et les 6 branches de persil finement hâchées

  • Ajouter une c.à.c de sel et une c.à.c de poivre

  • Laisser roussir 40 secondes environ

  • Ajouter 1 litre d’eau

  • Rincez les 80 gr. de protéines de soja texturisées

  • Quand l’eau frémit, ajouter les protéines de soja texturisées, une branche de thym, ajouter un c.à.c de sel, un lamelle de piment antillais

  • Laisser dans ce bouillon pendant 20 minutes

  • Puis égoutter

Préparation des protéines de soja texturisées

  • Dans une poêle, faites revenir dans 5 c.à.s d’huile d’olive un gros oignon découpé en petits dés, deux piments végétariens hâchés finement, 3 branches d’oignons frais (le bulbe et les tiges vertes) découpés en fines lanières

  • Quand les oignons brunissent, ajouter les protéines de soja texturisées complètement rinçées

  • Faites- les revenir 5 minutes , ajouter 2 c.à.s d’huile d’olive et la moitié d’une c.à.c rase de sel

  • Ajouter les dés de tomates , 3 branches de thym , la feuille de bois d’Inde ( ou laurier) et une grosse pincée de sel poivre du moulin

  • Quand les dés de tomates auront rendu tout leur jus et qu’il s’évaporera ( 10 min approximativement), ajouter le jus d’un demi citron jaune

  • Remuer et réserver pour plus tard


les dombrés

  • Dans un bol, verser les 350 gr. farine

  • Creuser un puit

  • Dans un mesureur , verser 2 c.à.c rase de sel au 75 cl d’eau. Goûtez si la quantité de sel est à votre convenance, si ce n’est pas le cas, rajoutez-en

  • Verser un peu d’eau et mélanger la farine de façon à obtenir une pâte lisse. Répéter l’opération jusqu’à ce que votre pâte soit formée. Utiliser vos mains pour cela

  • Si la pâte est collante, rajouter de la farine, l’équivalent de 3 à 4 c.à.s, jusqu’à ce qu’elle ne soit plus collante

  • Réserver votre pâte


Découpe du fruit à pain et des bananes vertes

  • Couper le fruit à pain en quatre tranches . Eplucher chaque tranche. Utiliser un couteau tranchant; tout comme le giraumon ou la courge, le fruit à pain n’est si simple à éplucher. Le mieux est d’y aller lentement pour éviter de se couper. Enlever le coeur

  • Couper chaque tranche en lamelle et découper des dés de fruits à pain

  • Réserver -les

  • Remplir un grand bol d’eau et du jus d’un demi citron jaune . Chaque fois que vous avez épluché une banane verte, mettez-la dans le bol. La banane verte s’oxyde au contact de l’air, elle devient marron. Pour éviter ce changement d’apparence, on les trempe dans de l’eau citronnée. Je vous conseille d’utiliser un citron jaune car le goût est moins marqué que le citron vert.

  • Découper en petits dés les bananes vertes puis les tremper de nouveau dans le bol d’eau


Le bébélé

  • Dans un grand faitout, faites revenir deux oignons coupés en petits dés, 3 piments végétariens, 15 branches de cives, 10 branches de persil, hâchés finement, 2 feuilles de laurier/bois d’Inde dans 7 c.à.s d’huile d’olive

  • Quand les dés d’oignons brunissent, ajouter les morceaux de fruits à pain et de bananes vertes ( au préalable égouttés)

  • Faire roussir pendant 2 minutes, ajouter 3 litres d’eau et 1 c.à.s rase de sel

  • laisser mijoter pendant 40 minutes

  • Rouler les boulettes de farine et les ajouter dans le faitout

  • 20 minutes plus tard, ajouter les protéines de soja texturisées

  • Salez à votre convenance, ajouter une c.à.c de poivre noir ,3 branches de thym, 4 c.à.s d’huile d’olive et un demi piment antillais

  • Laisser mijoter pendant 20 minutes

  • Quand les dombrés sont cuits ( si vous coupez un dombré, l’apparence extérieure et intérieure est identique), vous pouvez éteindre le feu

  • Servez dans des bols

  • Bon ap!